Orientations : études, métiers, alternance, emploi, orientations scolaire
Inscription-école

Dans quelle école s'inscrire ?
Les choix qui s'offrent à vous...

Tous les conseils pour réussir ses années de Licence

Tous les conseils pour réussir ses années de Licence

Emploi : les secteurs qui recrutent

Emploi : découvrez les secteurs qui recrutent

Que faire après un bac+4/5

Que faire après un bac+4/5 ? Toutes les possibilités...

Accueil > Actualités > Les lycées amorcent bien la dynamique du numérique malgré quelques freins

Les lycées amorcent bien la dynamique du numérique malgré quelques freins

Le nombre d'ordinateurs et de tablettes, rapporté à celui des élèves, augmente dans les établissements d'enseignement français et européens. Pour autant, les élèves utilisent plus fréquemment internet à la maison qu'à l'école…

Le numérique est la source de perspectives fantastiques, mais encore faut-il amorcer une véritable dynamique et, si possible, au plus vite. La Direction de l'Evaluation, de la Prospective et de la Performance (DEPP) vient ainsi de dévoiler une nouvelle note, intitulée "Le numérique éducatif : un portrait européen", dans laquelle elle s'intéresse à l'entrée du numérique à l'école primaire, au collège et au lycée.

La France dans le Top 5 européen au niveau des lycées

Il en ressort notamment que le nombre d'ordinateurs, rapporté à celui des élèves, a tendance à augmenter dans les établissements d'enseignement européens. "En 2012, en France, les établissements d'enseignement disposent, en moyenne, de 20 postes pour 100 élèves, un nombre en augmentation par rapport à 2006 (13 postes). Les collèges français se classent au 12e rang avec 18 postes pour 100 élèves, contre 21 en Europe. Les écoles primaires se situent également à un niveau inférieur à la moyenne de l'Union européenne (UE), avec 12 postes contre 15 pour 100 élèves. En revanche, les lycées français se placent respectivement aux 4e et 5e rangs pour les lycées de l'enseignement général (30 postes) et professionnel (42 postes)", révèle le document.

Internet est plus fréquemment utilisé à la maison qu'à l'école

Par ailleurs, en France comme en Europe, les élèves utilisent l'ordinateur le plus souvent à la maison qu'à l'école, et davantage pour leurs loisirs que pour les travaux scolaires. De plus, ils utilisent internet à la maison pour différentes activités, comme la navigation ou l'envoi de messages électroniques, mais toujours plutôt à des fins de loisirs que pour l'école.

Ainsi, en France, les jeunes âgés de 12 à 17 ans naviguent sur internet principalement pour jouer en réseau ou accéder à des films et à de la musique. Ce sont également les loisirs que les élèves favorisent dans l'utilisation de leur messagerie électronique. En effet, 64 % des élèves déclarent envoyer des courriels au moins une fois par semaine à cette fin, contre 40 % qui le font en lien avec l'école.

Un tiers d'élèves encadrés par des enseignants non familiarisés au numérique

La DEPP s'est également intéressée à la formation des enseignants et son importance sur le développement numérique, en s'appuyant sur l'enquête européenne "Les TICE dans l'éducation". Cette dernière révélait notamment qu'en 2012, une part très importante des enseignants choisissait de développer leurs compétences numériques pendant leur temps libre. Dans l'Union européenne, 70 % des élèves fréquentent ainsi des établissements d'enseignement où au moins un enseignant a entrepris un apprentissage personnel au cours des deux dernières années. En France, cette part est supérieure à la moyenne européenne pour les élèves des lycées.

Pour autant, entre 17 et 29 % des élèves en France sont encadrés par des enseignants qui ne participent à aucune activité (formelle ou informelle) visant à les familiariser avec le numérique. Une estimation qui place la France au-dessus de la moyenne européenne à tous les niveaux.

Julien Pompey, OrientationsMis en ligne le Mardi 29 Avril 2014