Orientations : études, métiers, alternance, emploi, orientations scolaire
Inscription-bachelor

Quel bachelor choisir ?
Les choix qui s'offrent à vous...

Les métiers des sciences et des technologies

Découvrir les métiers des sciences et des technologies

Coup de projecteurs sur le parcours des stars...

Coup de projecteurs sur
le parcours des stars...

Zoom sur les secteurs qui recrutent...

Zoom sur les secteurs qui recrutent...

Accueil > Actualités > PRESIDENTIELLE : Lorsqu'un sondage du vote des jeunes est remis en cause

PRESIDENTIELLE : Lorsqu'un sondage du vote des jeunes est remis en cause

La Commission des sondages a adressé une lettre au journal Le Monde dans laquelle elle reproche au quotidien d'avoir publié une étude sur le vote des jeunes - mettant en tête Marine Le Pen - sans indiquer que le sondage portait sur un sous-échantillon réduit de moins de 200 personnes.

Sondage élection présidentielle 2012
Un sondage du Monde mettant en tête Marine Le Pen a été réalisé sur un sous-échantillon réduit de la population.

Un sondage publié la semaine dernière par Le Monde avait fait grandement parlé : il annonçait en effet que Marine Le Pen, la candidate du Front National, arrivait en tête des intentions de vote des 18-24 ans à l'élection présidentielle... Sauf que le quotidien du soir a oublié de mentionner qu'il portait sur un "sous-échantillon" de moins de 200 personnes, a fait savoir la Commission des sondages dans une lettre publiée dans Le Monde et datée d'aujourd'hui.

"Les résultats doivent être interprétés avec une grande prudence"

"S'il n'est pas interdit, à l'occasion de la publication d'un sondage, de faire état de résultats portant sur un sous-échantillon représentatif d'une population particulière, cette publication doit obligatoirement s'accompagner de l'effectif de ce sous-échantillon", rappelle la Commission.

"En l'espèce, le sous-échantillon des "jeunes 18-24 ans" comportait moins de 200 personnes, et cette indication faisait défaut. Eu égard, notamment, à la faiblesse de cet effectif et aux marges d'incertitude qui affectent par voie de conséquence les résultats obtenus", la Commission "rappelle qu'ils doivent être interprétés avec une grande prudence", ajoute le document. "La présentation qu'en a faite Le Monde n'a pas respecté cette règle de prudence", conclut la lettre, publiée sans commentaire par le quotidien.

OrientationsMis en ligne le Mardi 17 Avril 2012